Le quartier du Commandeur

Vous prenez la petite rue le long de la maison de retraite, et vous découvrez le Nohain qui s'étire dans un paysage habité de vieux moulins: , Le moulin du Commandeur,le Foulon du Point du Jour, la Bertine, Blanc Gâteau.

 

Le moulin du Commandeur :

 

Nul ne sait à quelle époque fut bâti le moulin du Commandeur, à proximité de la porte de la ville mais à l’extérieur de l’enceinte.

 

L’origine de son nom était sujette  à controverse, quelques auteurs pensaient qu’il tirait son nom de sa situation à l’entrée de la ville. En réalité, il tire son nom des titres que portaient les seigneurs religieux, puis laïcs propriétaires du lieu.

 

Mentionnée en 1676 dans un procès qui opposa les habitants de Donzy, au commandeur de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem, propriétaire du moulin, le Commandeur est à cette époque un bâtiment modeste.

 

 

 

En 1765, il est la propriété de Jacques François Maxime Chastenet de Puységur, lieutenant général des armées du Roy Commandeur de l’Ordre de Saint Louis et seigneur du château de la Brosse (près de Donzy).

 

 

 

Jean Monmignot, issu d’une grande famille de meuniers signe un bail à rente fermière sur le moulin du Commandeur en 1750. Après deux baux à rentes successifs de neuf ans, sa veuve, Marie Jeanne Poingt, en fait l’acquisition en 1778, pour la somme de quatorze mille quatre cents livres.

 

 

 

Le moulin comprend à cette période un bâtiment servant de demeure et contenant une paire de meules pour la fabrication de la farine. Plus tard, en 1798, un bâtiment  en vis-à-vis sera construit et doté d’une  roue à pales  destinée à entraîner un battoir  à écorce pour l’extraction du tanin.

 

 

 

Après la révolution, en 1811, l’activité prospère de la famille Monmignot leur permettra d’élever une maison de maîtres et des bâtiments agricoles,  face au moulin,. Après la révolution industrielle de la deuxième moitié du XIXe et l’apparition des Grandes minoteries, le moulin cesse toute activité vers 1870.

 

Depuis plus de sept générations, il est la propriété de la famille Bertrand-Monmignot